L’embouage des circuits de chauffage est un phénomène chimique complexe, dont les causes et les effets sont intimement liés (corrosion, entartrage…). A la longue, il réduit la surface d’échange des radiateurs, qui deviennent froids en partie basse et gargouillent, provoque des fuites d’eau, des surchauffes au niveau de la chaudière… Résultat : une surconsommation d’énergie. Il faut alors désembouer, ce qui n’est pas toujours facile.

MK3090 est un additif biodégradable développé par une petite société française qui a mené des recherches sur les tanins du bois, déjà utilisés dans la lutte contre la corrosion des circuits de chauffage. La nouveauté réside dans l’utilisation des tanins du Quebracho du Colorado (exploitation raisonnée), qui fournissent une molécule particulièrement adaptée à cette application. Résultat : le MK3090 joue le rôle de désemboueur, tout en ayant un effet anticorrosion et antitartre. Il nettoie, rénove et protège tous les matériaux en contact avec l’eau (fer, cuivre, alu, laiton, plastique…). Son action, curative et préventive (installations neuves), a été soulignée par Savelys, spécialiste de l’entretien des réseaux de chauffage : sur l’ensemble des installations traitées, il a constaté « des progrès très importants, notamment dans les radiateurs, par un recouvrement de leur puissance d’émission (…). Ce traitement permet également de diminuer le taux de vidange des systèmes emboués, sans la dépose des radiateurs, évitant ainsi des opérations lourdes de maintenance. »

MK3090 sera prochainement proposé à la vente sur le site du fabricant (ici) au prix de 299 € le flacon de 500 ml (traitement d’un circuit de 100 litres d’eau). Son efficacité est garantie 5 ans. Vous pouvez également le demander à votre chauffagiste.