Le perchloréthylène (ou perchlo), principal solvant utilisé en France dans les installations de nettoyage à sec des pressings, est classé comme « substance préoccupante pour l’homme en raison d’effets cancérogènes possibles mais pour lesquelles les informations disponibles ne permettent pas une évaluation suffisante » par l’Union Européenne et comme « cancérogène probable » par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer). De quoi vous couper l’envie d’utiliser le nettoyage à sec.
Des alternatives au perchlo existent : le nettoyage aqueux, mais il est gros consommateur d’eau ; le nettoyage aux hydrocarbures, mais il est producteur de COV ; et le siloxane, qui a l’avantage d’être efficace, peu polluant (d’autant plus si les effluents sont récupérés et traités) et sans danger pour l’homme. Si le nettoyage au siloxane (technologie GreenEarth, brevetée) n’est pas parfait, il constitue la meilleure alternative actuellement.
Une quinzaine de pressing utilisant cette technologie sont ouverts en France. Certains à l’enseigne de Sequoïa (détenteur exclusif de la technologie GreenEarth en France), d’autres non. Pour les découvrir, rendez-vous ici.