Naturelle comment, cette peinture ? Ecocert, organisme certificateur spécialisé dans l’environnement (agriculture biologique, cosmétique bio…) propose un nouveau référentiel pour les « peintures et produits de revêtements écologiques d’origine naturelle ». Son objectif : fixer des niveaux de qualité supérieurs à ceux définis par la réglementation française ou européenne (Ecolabel, NF Environnement…), en privilégiant les composants naturels ou d’origine naturelle renouvelables (et en favorisant ceux issus des formes d’agriculture respectueuses de l’écologie des milieux de production et de la biodiversité), en exigeant une information claire et transparente pour le consommateur…

Ainsi, les composants sont naturels ou d’origine naturelle. Ceux d’origine pétrochimique sont interdits, sauf s’ils sont réputés indispensables et sans alternatives naturelles, à la condition qu’ils ne dépassent pas 2 % de la masse du produit fini. Les OGM sont interdits. Aucun ingrédient classé (très) toxique, cancérogène, susceptible d’altérer la fertilité, risqué pour les femmes enceintes… n’est accepté. De plus, les produits sont clairement étiquetés, leur composition est affichée, ainsi que la quantité globale des substances naturelles et d’origines naturelles (sans que, toutefois, le distinguo ne soit forcément fait entre les deux).

Les premières peintures certifiées Ecocert devraient apparaître courant 2012. Pour en savoir plus, c’est ici.